KERN COUNTY MUSEUM : BALLADE HISTORIQUE

 

En 1929, le Lion’s Club de Bakersfield passe une annonce dans le journal local. Les habitants du comté de Kern sont invités à faire don d’objets à valeur historique. Le raz-de-marée est tel (certains feront don de maisons) qu’un musée sera installé sur plusieurs hectares : Le Kern County Museum de Bakersfield.

Aux États-Unis, ces petits ilots historiques sont fréquents. Des immeubles entiers conservés dans leur jus, avec les différentes couches de tapisseries murales comme témoin des modes et décorations intérieures… Où l’on vous raconte la vie d’une famille ayant réellement occupé le « building », son quotidien, ses enfants, les aléas de la vie et du quartier… loin de nos rois, reines, jardins d’hivers et de la Cour.

Je trouve ces musées historiques extrêmement bienvenus et bien pensés. On s’y promène assez librement un peu comme si on était invité aux siècles passés.

Le Kern County Museum est de ceux-ci. En réalité tout se passe en extérieur. Un village de petits pavillons d’origine ou reconstitués, dans lequel se perdre. Certains de ces bâtiments de une à six pièces ont le plus souvent été offerts « pour l’Histoire » par la famille. Et beaucoup ont été transportés tels quels, sur remorque, depuis leur lieu d’origine. C’est une véritable arrivée dans un Walnut Grove californien (pour les vieux de la vieille élevés à La Petite Maison dans la Prairie).

Dress and had in a shopwindow at Kern County Museum
Photo credit : Keskidees

 

Afin de mieux les conserver et de protéger tous les objets mis en situation il n’est pas permis de déambuler dans chaque pièce, au milieu de tous ces trésors passés. Beaucoup ne sont visibles qu’à travers des vitres. Ce qui est problématique les jours de grand soleil (et je rappelle que nous sommes en Californie!). Mais les intérieurs sont si fidèlement reproduits (vieilles chaussures chez le cordonnier, vaisselle, lunettes sur une table de nuit, outils et livres de comptes), qu’on se perd du regard dans les détails. Pour beaucoup de ces bâtiments, il s’agit de toucher avec les yeux.

Une salle de classe avec bancs d'écoliers et pupitres en bois
Salle de classe au Kern County Museum / Crédit photo : Keskidees

Devant chaque pavillon, un texte explique son histoire, celle de ses occupants, présente un personnage caractéristique de l’époque et du comté de Kern. Ainsi que des photos du transport, de la restauration ou des modifications apportées dans un but de préservation.

En dehors de ces « pavillons », retraçant la vie de Bakersfield au 19e, le musée propose une exposition sur l’or noir (intéressant quand les puits de pétrole ne sont pas votre sujet premier de conversation et que vous atterrissez dans une ville parsemée de « derricks »).

Vieux derrick en bois
Un « derrick » au Kern County Museum / Crédit photo : Keskidees

 

Pour mon plus grand bonheur, le Kern County Museum a également pour mission de localiser, acquérir et restaurer les enseignes (souvent lumineuses) et devantures originales de lieux emblématiques. Elles sont choyées par des passionnés avant de rejoindre leurs consœurs exposées en extérieur.

Stinson Stationers vintage sign
Bakersfield neon signs at Kern County Museum / Photo credit : Keskidees

 

Le musée est construit sur un très grand espace extérieur, très vert, avec une grande variété de végétaux. On peut facilement se perdre entre les maisons, en découvrir chaque fois de nouvelles, et passer une journée à déambuler dans les différents espaces. Un lieu très calme et agréable pour les nouveaux arrivants comme pour les scolaires ou les natifs… Avis aux visiteurs de passage!

SHARE THIS ON...
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email

One Response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.